Information

Italien: sujets d'examen d'État 2000

Italien: sujets d'examen d'État 2000


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Enseignement secondaire supérieur - Pour toutes les adresses: tri et expérimental

Faites le test en choisissant l'un des quatre types proposés ici.

TYPE A

ANALYSE DE TEXTE

Retraite d'Umberto Saba sur la Piazza Aldovrandi à Bologne

  1. Piazza Aldrovandi et le soir d'octobre

  2. ils ont épousé leurs beautés;

  3. et c'est un œil heureux qui les découvre.

  4. La joyeuse petite fille pousse et caquille

  5. que les bersaglieri aux trompettes d'or

  6. formez le cercle au milieu du carré.

  7. Je les regarde: De la montagne à la plaine

  8. petit, et à celui où le mal est dans l'air,

  9. accepter une vie difficile,

  10. à un seul mécontentement, à un seul vous;

  11. maintenant là sur un signe de tête de leur caporal

  12. les joues gonflent en fleur de jeunesse.

  13. La chanson d'amour,

  14. un autre que les couples en danse jette,

  15. puis, déjà en cours, la retraite.

  16. Et vous êtes tous sur cette place, ou en Italie.

Umberto Saba, né à Trieste en 1883 et mort à Gorizia en 1957, a commencé à écrire des vers au début du XXe siècle et a continué pendant une cinquantaine d'années. Ce poème est inclus dans le recueil The Serene Despair (1913-1915) puis fusionné, avec tous les autres recueils de vers du poète de Trieste, dans la Canzonière. Notes préliminaires à la compréhension du texte: la place bolognaise Aldrovandia avait une caserne à côté. A l'occasion d'exercices et de fêtes, la fanfare des Bersaglieri s'est tenue sur la place.

  1. Compréhension globale
    Après une première lecture, résumez le contenu informatif du texte en dix lignes au maximum.

  2. Analyse et interprétation du texte

    1. Il illustre la structure métrique et le rythme de la composition.

    2. Expliquez les choix lexicaux suivants: verbosposare (v.2), l'intonation donnée au substantivoragazzaglia (v.4) et ses pulsions et ricanements; la signification de che (v.5) et des expressions planura / pingue et celle dans laquelle l'air est malade (vv.7-8).

    3. Clarifiez le sens de l'adjectif seulement, répété trois fois dans seulement deux versets (v. 9-10), et la situation contrastée qu'il dénote avec l'origine variable de ces jeunes cibles.

    4. Analyse les manières linguistiques dont l'auteur indique les raisons incluses dans le répertoire du groupe (vv. 13-15).

    5. Il explique la fonction de synthèse du vers final et l'attitude du poète qui observe la scène joyeuse et festive.

    6. Exposez vos observations sur le texte dans un commentaire personnel d'une ampleur suffisante.

  3. Àpprofondimenti Les paroles proposées à votre interprétation remontent aux débuts de la Première Guerre mondiale. Contextualisez-le en choisissant un ou plusieurs des domaines de référence suivants:
    1. Autres paroles de Saba lui-même;
    2. Textes poétiques d'auteurs contemporains à lui ou courants artistiques et littéraires contemporains;
    3. la situation socio-économique et politique de l'Italie à l'époque Giolittienne.

TYPE B

Rédaction d'un essai COURT ou d'un article de journal

(vous pouvez choisir l'un des sujets liés aux quatre domaines proposés)

LIVRAISONS
Développez le sujet choisi sous la forme d'un court essai ou d'un article de journal, en utilisant les documents et les données qui l'accompagnent.
Si vous choisissez la forme du court essai, interprétez et comparez les documents et les données fournis et effectuez votre traitement sur cette base, également avec des références appropriées à vos connaissances et à votre expérience.
Donnez à votre essai un titre cohérent et faites l'hypothèse d'une destination éditoriale (magazine spécialisé, dossier scolaire de recherche et de documentation, revue de sujet culturel, autre).
Si vous choisissez la forme de l'article de journal, identifiez les documents et dans les données fournies un ou plusieurs éléments qui vous semblent pertinents et construisez votre article sur eux.
Il donne un titre approprié à l'article et indique le type de journal sur lequel il est censé être publié (journal, magazine populaire, journal scolaire, autre). Pour mettre à jour le sujet, vous pouvez vous référer à des circonstances imaginaires ou réelles (expositions, anniversaires, conférences ou événements importants).
Pour les deux formes d'écriture, ne dépassez pas quatre ou cinq colonnes de la moitié de la feuille de protocole.

1. ARTISTIQUE - ZONE LITTÉRAIRE

SUJET: Le mal de vivre dans la poésie et dans l'art du XXe siècle.

DOCUMENTS

J'ai souvent rencontré le mal de vivre:
c'était le ruisseau étranglé bouillonnant,
c'était le curling de la feuille
desséché, c'était le cheval effondré.

Eh bien, je ne savais pas, en dehors du prodige
qui ouvre l'Indifférence divine:
c'était la statue endormie
midi, et le nuage et le faucon se sont levés.

E. MONTALE, Os de seiche, 1925

Aussi cette nuit passera

Cette solitude autour
ombre hésitante des fils du tramway
sur asphalte mouillé

Je regarde les têtes des brumistes
au milieu du sommeil
vaciller

G. UNGARETTI, Lallegria, 1942


J'ai parlé à une chèvre.
Elle était seule sur la pelouse, elle était ligotée.
Sates herbe, humide
de la pluie, bêlant.

Ce même bêlement était fraternel
à ma douleur. Et j'ai répondu en premier
pour celia, alors parce que la douleur est éternelle,
a une voix et ne varie pas.
Cette voix a entendu
gémir dans une chèvre solitaire.

Dans une chèvre au visage sémitique
J'ai entendu tous les autres maux
toute autre vie.

U. SABA, La chèvre, inCasa et Campagna, 1909-1910


Messager glacial de la nuit,
tu es revenu clair sur les balcons
de maisons détruites, pour éclairer
les tombes inconnues, les restes abandonnés
de la terre fumante. Ici il repose
notre rêve. Et seul tu tournes
au nord, où tout court
sans lumière à mort, et vous résistez.

S. QUASIMODO, Elegia, 1947

Edvard MUNCH, Lurlo, 1893

J'entends le cri de la nature! (Croquer).
La déformation de la figure a atteint une limite inconnue pour cette période. L'homme au premier plan, avec sa bouche hurlante et ses menottes aux oreilles pour ne pas écouter son propre cri irrépressible, qui est aussi le cri de la nature, est réduit à une misérable apparence balancée dans un paysage de délire.
M. DE MICHELI, Les avant-gardes artistiques du XXe siècle, Feltrinelli1999

2. ZONE SOCIALE - ÉCONOMIQUE

SUJET: L'Italie du pays des émigrants au pays des immigrés: causes et conséquences socio-économiques.

DOCUMENTS

Parmi les phénomènes particuliers que l'Italie présente au Sud, aucun n'est peut-être plus significatif que son émigration. Depuis plus de trente ans, d'abord de manière limitée, puis des proportions toujours plus grandes et persistantes, un courant migratoire s'est amorcé et s'est répandu, véritable exode vers les pays les plus éloignés. Ensemble, la faible productivité des sols durcis par les systèmes de culture arriérés, l'ignorance et les crises agraires récurrentes avaient contribué à pousser l'inconnu; les régimes fiscaux, sérieux pour le poids et coûteux pour les formes de perception; les systèmes administratifs intolérables, encore plus gâtés dans la pratique des milieux encore interpénétrés par les usages et les abus féodaux. L'émigration du Sud, pour les proportions, pour les éléments dont elle est composée, pour la fonction qu'elle exerce surtout dans certains pays de destination, se présente sous un aspect différent de la migration des pays plus avancés. Constitué principalement d'agriculteurs, il a l'essentiel de son analogie dans l'émigration de pays aux régions arriérées, comme l'Autriche et la Hongrie, voire des pays à petite échelle comme la Russie et les pays des Balkans. L'argent laborieusement économisé des émigrants, certes une ressource, mais en revanche, bien d'autres côtés défavorables!
E. CICCOTTI, Lemigration, à La Voce, n ° 11, 1911

Pas Rome ou Naples, mais New York serait la capitale des paysans de Lucanie, si ces hommes sans État pouvaient jamais en avoir un. Et c'est, de la seule manière possible pour eux, d'une manière mythologique. De par sa double nature, en tant que lieu de travail, il est indifférent: on vit comme on vivrait ailleurs, comme des bêtes attachées à une charrette, et peu importe sur quelles routes on doit le tirer; comme le ciel, la Jérusalem céleste, oh! alors, on ne peut pas le toucher, on ne peut que le contempler, au-delà de la mer, sans se mélanger avec elle. Les paysans vivaient en Amérique, et ils restent ce qu'ils sont: beaucoup s'arrêtent là, et leurs enfants deviennent américains: mais les autres, ceux qui reviennent, après vingt ans, sont identiques à quand ils sont partis. En trois mois les quelques mots anglais sont oubliés, les quelques habitudes superficielles abandonnées, le fermier est le premier, comme une pierre sur laquelle l'eau d'une rivière inondée a passé depuis longtemps, et dont la primosole en quelques minutes sèche. En Amérique, ils vivent séparément, parmi eux: ils ne participent pas à la vie américaine, ils continuent à manger seuls pendant des années, comme à Gagliano, et ils économisent les quelques dollars: ils sont proches du paradis, mais ils ne pensent même pas à y entrer. Puis, ils rentrent un jour en Italie, avec l'intention d'y rester un peu, de se reposer et de regarder les parents et les proches: mais ici, quelqu'un leur propose un petit terrain à acheter, et ils trouvent une fille qu'ils ont connue enfant et ils partent, et passent donc les six mois après qui expire leur permis de retour là-bas, et ils doivent rester chez eux. La terre achetée est très chère, ils ont dû la payer avec toutes les économies de tant d'années de travail américain, et ce n'est rien d'autre que de l'argile et des pierres, et vous devez payer le laisser, et la récolte ne vaut pas les dépenses, et les enfants sont nés, et la femme est malade, et en très peu de temps, la misère est revenue, la même misère éternelle quand, bien des années auparavant, ils étaient partis.
C. LEVI, Le Christ s'est arrêté à Eboli, Einaudi, Turin 1945

Le phénomène de l'immigration a commencé à apparaître timidement dans la réalité italienne dans les années 60 et 70, mais dans la première moitié des années 80 il a pris une dimension sociale pleinement visible et socialement pertinente.
Les causes spécifiques qui ont conduit à l'explosion du phénomène d'immigration peuvent ainsi être identifiées. L'Italie dans les années 80 était parvenue à une situation de plein emploi dans les régions économiquement développées, essentiellement le nord du pays. Le chômage persistant est un phénomène essentiellement jeune et intellectuel situé dans les régions du sud. Cela s'est traduit par un rejet tendanciel des travaux les plus disqualifiés et les plus fatigants (travail domestique, agriculture, pêche, fonderies, commerce itinérant, tertiaire déqualifié). Le blocage de la croissance démographique est essentiellement lié à ce phénomène. A côté des raisons structurelles, il convient de mentionner la tendance à ouvrir les frontières à la comptabilité qui a largement favorisé l'entrée puis le séjour illégal dans le pays des immigrés.
M. NAPLES, Questions de droit du travail, Giappichelli, Turin, 1996

3. DOMAINE HISTORIQUE - POLITIQUE

SUJET: Giovanni Giolitti: méthodes de gouvernement et programmes politiques

DOCUMENTS

Le chemin de la réaction serait fatal à nos institutions, précisément parce qu'il les mettrait au service des intérêts d'une petite minorité, et pousserait contre eux les forces les plus vives et les plus irrésistibles de la société moderne, c'est-à-dire l'intérêt des classes les plus nombreuses et le sentiment des hommes les plus cultivés. Excluant l'inconvénient, ou plutôt la possibilité, d'un programme réactionnaire, qui reste le seul moyen, d'éviter les dangers de la situation actuelle, le programme libéral, qui vise à éliminer, dans la mesure du possible, les causes du mécontentement, avec un changement d'adresse profond et radical. tant dans les méthodes de gouvernement que dans la législation.
Les méthodes de gouvernement sont d'une importance capitale, car de très bonnes lois sont de peu d'utilité si elles sont mal appliquées.
[...] Dans le domaine politique, il y a donc un point essentiel et vraiment d'actualité sur lequel il est urgent de changer les méthodes de gouvernement. Chez nous, la force du gouvernement se confond avec la violence, et ce qui est considéré comme un gouvernement fort est celui qui, au premier bruissement de fronda, proclame l'état de siège, suspend la justice ordinaire, institue des tribunaux militaires et piétine toutes les franchises constitutionnelles. Ceci, en revanche, n'est pas une force, mais une faiblesse de la pire espèce, une faiblesse assez avancée pour faire perdre la vision exacte des choses.
G. GIOLITTI, Discours aux électeurs du collège de Dronero, Busca, 20 octobre 1899 (in Giolitti, Discours extra-parlementaires, Turin, 1952)

[Le] travail législatif, administratif et associatif important et varié [de Giolitti] a été rendu possible par l'épanouissement économique qui a été observé partout dans le pays, et qui, bien qu'il ait répondu à une période de prospérité générale de l'économie mondiale et a été aidé par l'afflux de dirigeants de capitaux étrangers en Italie, dans ce contexte, il revêt une importance particulière car, comme les techniciens l’ont noté, aucun autre pays d’Europe n’a réalisé à cette époque des progrès aussi rapides et aussi importants que l’Italie.
B.CROCE, Histoire de l'Italie de 1871 à 1915, Laterza, Bari, 1939

La tactique de Giolitti a toujours été celle de faire de la politique conservatrice par le biais des dirigeants des partis démocratiques: à la fois en les flattant et en les apprivoisant à cause des attentions individuelles (nous sommes déjà arrivés aux nominations sénatoriales) et, lorsqu'il s'agit d'hommes personnellement désintéressés, comme Turati et Bissolati, les conquérant. avec des réformes qui n'affectent pas sérieusement les intérêts économiques et politiques des groupes dominants au gouvernement.
[...] Giolitti a amélioré ou aggravé les coutumes électorales en Italie? Larisposta ne fait aucun doute pour ceux qui veulent juger sans les difficultés de l'amitié. Il les trouva et les laissa dans le nord de l'Italie au fur et à mesure de leur amélioration. Il les a trouvés mauvais et les a laissés pires dans le sud de l'Italie.
G. SALVEMINI, Le Ministre des Enfers et autres écrits sur Italiagiolittiana, Feltrinelli, Milan, 1962

Giolitti a déclaré que les questions sociales étaient désormais plus importantes que les questions politiques et qu'elles seraient inefficaces pour différencier les différents groupes politiques les uns des autres. [...] Il a également avancé une théorie complètement nouvelle selon laquelle les syndicats devraient être les bienvenus en tant que soupape. la sécurité contre les restrictions sociales, car les forces organisées sont moins dangereuses que les forces désorganisées.
D. Mack SMITH, Histoire de l'Italie de 1861 à 1958, Laterza, Bari, 1959

La politique giolittienne, surtout depuis 1900, semble être entièrement construite sur la demande d'une collaboration gouvernementale avec le parti de la classe ouvrière et ses hommes les plus représentatifs. [...] Il est absurde de prétendre que Giovanni Giolitti, un homme politique qui a quitté la vieille classe dirigeante bourgeoise et conservatrice, a été le fer de lance du renouveau de la société italienne; cependant, on ne peut nier que parmi les hommes politiques de son temps il apparaît aujourd'hui ce qui, plus que les autres, avait compris dans quelle direction la société italienne aurait dû s'orienter pour sortir des conflits de son temps.
P. TOGLIATTI, Moments de l'histoire de l'Italie, Editori Riuniti, Rome, 1963

En bon politicien, il [Giolitti] avait averti que le moment était venu pour lui de parvenir à un accord de tolérance avec l'Église de Rome, il comprenait que l'anticléricalisme était désormais une frange inutile que portaient les igoverni [...] la politique des deux parallèles [État autonome et Église dans leurs domaines] en même temps dénonçait, en fait, la fin d'un certain type d'anticléricalisme, provoquait le vidage de toutes les illusions que la ronararchie à Rome aurait tué la papauté, que le libéralisme aurait dû désintégrer Catholicisme.
G. DE ROSA, La crise de l'Etat libéral en Italie, Studium, Rome, 1955

4. DOMAINE TECHNIQUE - SCIENTIFIQUE

SUJET: De Gutenberg au livre électronique: moyens et outils de communication.

DOCUMENTS

  1. Lhomo sapiens qui multiplie ses connaissances est le soi-disant homme Gutenberg. Il est vrai que la Bible imprimée par Gutenberg entre 1452 et 1455 avait un tirage (pinoi, aujourd'hui, risible) de 200 exemplaires. Mais ces 200 exemplaires étaient réimprimables. Le saut technologique avait eu lieu. Et c'est donc avec Gutenberg que la transmission écrite de la culture devient potentiellement accessible à tous. Le progrès de la reproduction dans la presse a été lent mais constant et aboutit à l'avènement - à cheval du sentier des XVIIIe et XIXe siècles - du journal imprimé tous les jours, du journal. Dans le même temps, à partir du milieu du XIXe siècle, un cycle nouveau et différent de progrès technologiques a commencé. D'abord l'invention du télégraphe, puis celle du téléphone (par Alexander Graham Bell). Avec ces deux inventions, la distance disparaît et l'ère des communications immédiates commence. La radio, également éliminateur de distance, ajoute un nouvel élément: une voix facile à diffuser dans tous les foyers. La radio est le premier formidable haut-parleur de communication; mais un diffuseur qui n'affecte pas la nature symbolique de l'homme.
    [...] La rupture intervient au milieu de notre siècle avec la télévision tardive.
    La télévision - le nom le dit - c'est voir de loin (télé), c'est-à-dire amener devant un public de spectateurs à voir de n'importe où, de n'importe quel endroit et à distance. Et à la télévision, voir prévaut sur parler, dans le sens où la voix vocale, ou d'un locuteur, est secondaire, est en fonction de l'image, commente l'image. Il s'ensuit que le spectateur est plus un animal voyant qu'un animal symbolique. Pour lui, les choses représentées dans les images comptent et pèsent plus que les choses dites en mots. Et c'est un renversement radical de sens, car si la capacité symbolique éloigne le lhomo sapiens de l'animal, voir le rapproche de ses capacités ancestrales, du genre dont lhomo sapiens est une espèce.
    [...] Les vrais savants continueront à lire des livres, en utilisant Internet pour les remplissages, pour les bibliographies et les informations qu'ils trouvaient auparavant dans les dictionnaires; mais je doute qu'ils en tombent amoureux.
    G. SARTORI, Homo videns, Laterza Bari 1997

  2. Par le dessin et l'impression, déjà au cours des derniers siècles, l'homme avait capturé et appris à gouverner l'image. Ce n'est qu'au cours de ce siècle qu'il a pu réaliser l'une de ses plus anciennes ambitions: celle de capter, reproduire, transmettre les sons des voix et des choses à distance.
    La galaxie de Gutenberg a plongé le monde dans le silence. La galaxie multimédia lui a rendu sa voix, il a multiplié ses images acoustiques.
    R. MARAGLIANO, Nouveau manuel pédagogique multimédia, LaterzaBari 1998

  3. La révolution de l'édition commence aprimavera. Et dans quelques années, il y aura des transformations dans la production des livres et dans leur distribution (mais aussi dans celle des journaux) que finalement tout apparaîtra radicalement changé. Adieu le papier, adieu les bibliothèques avec des étagères de plusieurs kilomètres du sol au plafond. La révolution s'appelle eBook. ... Les eBooks, conclut Fabio Falzea [responsable des relations stratégiques de Microsoft Italie], seront le plus grand accélérateur de culture après Gutenberg.
    L. SIMONELLI, Tuttoscienze, 23 février 2000

TYPE CTHÈME SUJET

Parmi les événements tragiques du XXe siècle, l'Holocauste juif se distingue en particulier. Il explique les causes possibles, retrace les phases et les événements, retient les résultats et ajoute des réflexions personnelles résultant de l'éventuelle narration de témoins, de lectures, de dafilm ou de documentaires.

TYPE DORDRE DU THÈME GÉNÉRAL

Giovanni Verga, dans une célèbre nouvelle intitulée Rossomalpelo, inclus dans la collection Vie des champs, publié en 1880, raconte l'histoire de deux jeunes enfants travaillant dans des conditions inhumaines dans une mine. Les chroniques d'aujourd'hui montrent continuellement des mineurs dans des lieux de guerre, de faim, de désespoir ou utilisés dans des emplois pénibles et soumis à une cruauté inouïe, malgré les appels et les interventions des organisations humanitaires qui tentent d'endiguer cette tragédie. Concentrez-vous sur le problème et expliquez vos considérations.

____________________________
Durée maximale du test: 6 heures.
Seule l'utilisation du dictionnaire italien est autorisée.
Il n'est pas permis de quitter l'Institut avant que 3 heures se soient écoulées après la dictée du sujet.


Vidéo: Alan Walker - Diamond Heart feat. Sophia Somajo (Juillet 2022).


Commentaires:

  1. Gameel

    Je m'excuse, mais je pense que vous vous trompez. Ecrivez moi en MP, on discutera.

  2. Jansen

    Franchement, vous avez tout à fait raison.

  3. Mate

    oui ... une telle chose ne me ferait pas du mal)))

  4. Walliyullah

    À merveille, c'est la réponse très précieuse

  5. Meztile

    Je félicite, une excellente idée



Écrire un message