Information

Légumes anciens: Fassobeddu corantinu

Légumes anciens: Fassobeddu corantinu

Zone de production et histoire

Région: Sardaigne
Zone de production: Gonnosfanadiga et communes voisines (province de Medio Campidano)

La culture du «fassobeddu corantinu» est connue depuis les premières décennies du siècle dernier et tous les horticulteurs gonnais l'ont combinée avec la gamme de produits contenus dans les wagons en direction des marchés de Cagliari ou des environs.
Ces derniers temps, la culture à des fins commerciales est tombée en désuétude en raison de la baisse de la demande, causée par la présence d'autres produits importés offerts à des prix très compétitifs.
Cependant, de nombreux fermiers-conservatoires ont veillé au maintien de cet écotype dans la pureté, qui est aujourd'hui encore l'héritage de la communauté gonnaise.

Fassobeddu corantinu (photo www.italiaatavola.net)

Caractéristiques

Le fassobeddu corantinu (haricot de quarantaine) est caractérisé par une plante de vigueur moyenne, à port dressé, de petite taille et de cycle de production précoce dont dérive le nom, qui fait référence à la courte durée du cycle de production: Corantinu = quarantino = quarante jours. L'écotype est caractérisé par des graines blanches ivoire moyennes-petites, cylindriques-longues et claires avec d'excellentes caractéristiques organoleptiques: peau fine avec une présence réduite de téguments, farine réduite, saveur intense et équilibrée, riche en arômes. La plante a un petit port dressé, un système foliaire très opaque et une grande capacité de production.

Vue panoramique de Gonnosfanadiga (photo http://www.gonnos.com)

Technique de culture

Cette légumineuse a toujours été présente dans les jardins de Gonnesi, à la fois pour répondre aux besoins de la famille et ceux liés à des destinations commerciales plus étendues. La technique de culture implique l'utilisation de l'irrigation par glissement ou, plus récemment, du système goutte à goutte. Dans le passé, le semis à sec dans des sols meubles pour la plantation de la vigne était également une pratique courante. L'utilisation de produits phytopharmaceutiques est limitée à la lutte contre les pucerons et aux ajouts pour un maximum de deux traitements insecticides par saison. La lutte contre les mauvaises herbes se fait manuellement sans l'utilisation d'herbicides chimiques.

Production

La récolte se fait manuellement en prélevant les plantes du champ qui sont ensuite séparées manuellement par les cosses. Le broyage des cosses obtenues manuellement: "pistadura" ou, à l'aide d'animaux de trait: "sa trebadura", est suivi de la séparation des légumineuses des déchets par l'action du vent "sa bentuadura".
La conservation est réalisée à travers des récipients en verre (bocaux et dames-jeannes) convenablement exposés au soleil d'été pour le contrôle naturel du parasite qui se nourrit de légumineuses, le "charançon".


Vidéo: Légumes anciens (Août 2021).