Information

Réserve naturelle d'État d'Abbadia di Fiastra - Marches

Réserve naturelle d'État d'Abbadia di Fiastra - Marches

Type de zone protégée - Où elle se trouve

Typologie: Réserve naturelle d'État; établi avec D.M.A.F. 10 décembre 1985.
Région des Marches
Province: Macerata

La réserve naturelle d'État d'Abbadia di Fiastra est située dans la région vallonnée de la province de Macerata, à cheval entre la vallée de la rivière Chienti et celle de Fiastra. Il occupe une superficie de 1 853 hectares sur le territoire des communes de Tolentino et Urbisaglia, entre 130 et 306 m. Officiellement créée le 18 juin 1984 avec un accord stipulé entre la Région des Marches et la Fondation Giustiniani-Bandini, propriétaire de la zone, elle a ensuite été reconnue, par décret du Ministère de l'Agriculture et des Forêts du 10 décembre 1985) également comme Réserve Naturelle de l'Etat et donc inséré dans le système des réserves naturelles régionales ".

Réserve naturelle d'État d'Abbadia di Fiastra (photo www.abbadiafiastra.net)

Description

Le milieu naturel est caractérisé par les cours d'eau (ruisseau Entogge et rivière Fiastra) avec leur faune et végétation riveraines caractéristiques, du lac "le Vene", petit bassin lacustre d'origine artificielle, qui a fait l'objet d'un intéressant projet de réaménagement naturaliste , et de la Selva, une forêt de plus de 100 hectares qui est devenue presque intacte jusqu'à nos jours, grâce au soin que les moines cisterciens ont eu d'abord, puis la famille Bandini et enfin la région des Marches qui l'a déclarée zone floristique protégée.
L'abbaye cistercienne de S. Maria di Chiaravalle di Fiastra a été fondée en 1142 à la demande de Guarniero II, duc de Spolète, par 12 moines cisterciens de l'abbaye de Chiaravalle à Milan. Les religieux, tout juste arrivés, ont commencé à construire le monastère en utilisant les matériaux des ruines de la ville romaine voisine d'Urbs Salvia et en suivant les indications de San Bernardo. Dans le même temps, ils ont commencé la remise en état de la zone, caractérisée par de vastes bois et marécages et par la présence de loups, d'ours et de cerfs. L'abbaye, qui avait prospéré pendant plus de trois siècles, était le centre de ferventes activités économiques, sociales et culturelles. En 1422, il fut saccagé par Braccio da Montone, seigneur de Pérouse, qui démolit le toit de l'église, le tiburium (haut clocher) et tua de nombreux religieux. Suite à ces événements, l'église fut confiée par la papauté, en hommage, à huit cardinaux; en 1581, elle passa à la Compagnie de Jésus et finalement, en 1773, la totalité de la propriété fut vendue à la noble famille Bandini puis, par la volonté du dernier héritier de celle-ci, à une fondation agraire enregistrée à son nom qui gère encore toute la région. L'église, avec une croix latine et trois nefs, a des dimensions imposantes: 72 mètres de long, 20 de large, 25 de haut. Les voûtes croisées d'origine ne sont visibles que de l'entrée et du presbytère, car la partie centrale du plafond a été détruite, comme déjà mentionné, en 1422.

La faune et la flore

Les espèces dominantes sont le chêne de Turquie (Quercus cerris), le chêne duveteux (Quercus pubescens), le lorniello (Fraxinus ornus), le lacero campestre (Acer campestre). Le charme oriental (Carpinus orientalis), élément pontique dont la distribution n'affecte que la partie sud de la région des Marches, l'hellébore de Bocconi (Helleborus bocconei ssp. Bocconei) et le larisaro (Arisarum proboscideum) sont également présents. D'autres présences notables sont le buis (Buxus sempervirens) et le cap-chino (Carpesium cernuum), une espèce rare dans le nord de l'Italie, encore moins fréquente dans la centrale et totalement absente dans le sud. Du point de vue faunistique, il faut se souvenir de la présence du chevreuil, espèce éteinte dans les Marches au début des années 1900, réintroduite par la suite à divers endroits de la région, y compris en 1957, également à l'abbaye de Fiastra. Parmi les carnivores, nous mentionnons le renard, le blaireau, la martre, la moufette et la belette. Les oiseaux représentent certainement l'élément le plus évident dans la réserve; parmi les plantes nicheuses les plus communes de la forêt, on se souvient: le lallocco, le pic vert, le petit pic rouge, l'oriole, le rossignol et la liane, ainsi que le pigeon ramier qui, pendant la saison hivernale, se réfugie dans la zone formant des troupeaux épais également composés de quelques des milliers de spécimens. Dans l'environnement des champs cultivés, en plus d'espèces plus répandues comme le corbeau et la pie, il y a la tourterelle, le loup, le lassiolo et le lallodola.

Cloître de l'abbaye de S. Maria di Chiaravalle di Fiastra (photo www.abbadiafiastra.net)

Informations pour la visite

Les visites des différents environnements de la réserve naturelle et des zones adjacentes sont gérées par le centre d'éducation environnementale de la réserve avec l'aide de guides spécialisés. Les sorties comprennent des itinéraires pour découvrir la forêt, la rivière Fiastra, l'environnement rural, le complexe monastique cistercien et l'abbaye de Chiaravalle di Fiastra avec ses musées, la zone archéologique Urbs Salvia (1er siècle après JC) avec le musée archéologique état, le village et la forteresse médiévale d'Urbisaglia et le château de la Rancia.

Comment avoir:
En voiture d'Ancône - Pescara, prenez l'A14, sortie Civitanova Marche, puis suivez l'autoroute jusqu'à Camerino jusqu'à la sortie Macerata Ovest d'où, en quelques minutes, vous pouvez rejoindre la réserve naturelle, tandis que de Rome rejoindre Spoleto puis Foligno, puis suivre la SS 77 et l'autoroute jusqu'à Civitanova Marche jusqu'à la sortie de Macerata Ovest d'où, en quelques minutes, vous pouvez rejoindre la réserve naturelle.

La gestion:
Fondation Giustiniani-Bandini
Contrada Abbadia di Fiastra - 62029 Tolentino (MC)
Tél.0733 201049 Fax.0733 202838
Site Web: www.abbadiafiastra.net

organisée par Nelli Elena


Vidéo: XIAOMI FIMI A3 TEST CAMERA no color correction Abbadia di Fiastra (Août 2021).