Information

Plantes en pot: Fatsia, Aralia, Fatsia japonica, Aralia japonica, Aralia sieboldii

Plantes en pot: Fatsia, Aralia, Fatsia japonica, Aralia japonica, Aralia sieboldii



We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Classification, origine et description

Nom commun: Aralia, Fatsia, fausse roulette.
Gentil: Fatsia.

Famille: Araliacées.

Étymologie: le nom est d'origine japonaise.
provenance: Le Japon et l'île de Formose.

Description du genre: ce genre ne comprend qu'une seule espèce, la Fatsia japonica, également appelée Aralia japonica ou Aralia sieboldii. Il a un port arbustif et ramifié et a souvent tendance à s'installer à la base. Les feuilles larges et persistantes, qui alternent sur la tige au moyen d'un long pétiole, sont de forme palmée-lobée et ont une feuille vert foncé brillant sur la page supérieure et plus claire sur la page inférieure. En octobre, il produit des inflorescences très ramifiées: au bout de chaque branche se trouve un parapluie globuleux de fleurs blanc crème. La variété "Moseri" a une hauteur plus petite et des feuilles plus grandes. Il est plus adapté à la culture en intérieur de l'espèce type, qui, en l'absence de luminosité adéquate, perd rapidement sa vigueur et sa beauté. La variété "Variegata" a des feuilles rendues encore plus belles par les panachures blanc crème.

Fatsia japonica - Aralia (site photo)

Espèces et variétés

Fatsia japonica (Aralia japonica ou Aralia sieboldii): il a un port arbustif et ramifié et a souvent tendance à s'installer à la base. La variété "Variegata" a des feuilles rendues encore plus belles par les panachures blanc crème.

Fatsia japonica - Aralia (site photo)

Exigences environnementales, substrat, fertilisations et précautions particulières

Température: c'est une espèce très rustique, qui supporte une température minimale de 2-4 ° C. et peut être conservé à l'extérieur dans tous les domaines en hiver doux ou dans tous les cas avec des gelées courtes et sporadiques.
Lumière: bon, mais répandu et protégé des rayons directs du soleil, surtout aux heures les plus chaudes.
Arrosage et humidité ambiante: les arrosages doivent être fréquents en été et réduits en hiver. Il ne nécessite pas beaucoup d'humidité atmosphérique, mais les feuilles doivent être lavées.
Substrat: mélange de terre fertilisée et de terre en feuilles avec addition de sable.
Fécondations spéciales et astuces: en été, il est bon d'administrer de l'engrais liquide tous les quinze à vingt jours. La Fatsia est une plante qui s'adapte très bien à la vie en appartement, mais il faut faire attention, en hiver, de la placer dans des pièces non chauffées. Avec des températures hivernales trop élevées, en effet, même en augmentant l'humidité ambiante, la plante se détériore rapidement. Il est rempoté, au printemps, si nécessaire.

Multiplication et taille

Multiplication: peut être reproduit par graines. Ceux-ci devront être germés dans des bols, à une température de 10-15 ° C. Les nouvelles plantes devront être replantées et, après avoir passé l'hiver dans un conteneur froid, repiquées définitivement en avril suivant. La graisse peut également être multipliée en prenant des drageons basaux, pris en mars-avril, dans un mélange de tourbe et de sable, dans un étui froid. Pour les plantes avec une belle tige ligneuse ou semi-ligneuse, la méthode de stratification peut également être utilisée.
Taille: vous pouvez recourir à la taille lorsque vous souhaitez donner à la plante une forme plus compacte, en coupant les branches minces ou trop longues et en prenant soin de répandre du soufre sur les zones de coupe pour favoriser la cicatrisation des plaies.

Maladies, ravageurs et adversités

- Les feuilles ont des couleurs fanées: fertiliser la plante.

- Les tiges s'allongent et les feuilles sont clairsemées: la plante est placée dans un endroit trop chaud et sec. Déplacez la plante et mouillez-la.

- Pucerons: attaquent les feuilles et les fleurs. Ils sucent la sève et rendent la plante collante. Ils sont éliminés en lavant la plante et en la traitant avec des insecticides spécifiques.

- Les cochenilles du coton: peuvent attaquer les plantes, en particulier dans les climats chauds et secs. Il faut les enlever, traiter la plante avec un produit anticoccidique et augmenter le taux d'humidité (la pulvérisation et le lavage des feuilles permettent d'éliminer les cochenilles à l'état larvaire). Au lieu du produit chimique, les parties touchées peuvent être frottées avec un coton-tige imbibé d'eau et d'alcool.

- Cochenilles brunes: elles se produisent avec la formation de pousses brunes (déterminées par la petite «coquille») et donnant à la plante un aspect noirâtre et collant (en raison de la production par la plante de substances sucrées qui la rendent sujette à l'attaque des champignons et fumaggini). Ils sont combattus en les supprimant et en traitant la plante avec un produit anticoccidique ou en frottant les parties touchées avec un tampon imbibé d'eau et d'alcool.

- Tétranyque rouge: acarien qui se développe facilement dans les environnements chauds et secs. Il peut être empêché d'apparaître en pulvérisant les feuilles et en maintenant une humidité ambiante élevée (par exemple en plaçant la plante sur un bol rempli de galets toujours humides, en veillant à ce que l'eau n'atteigne jamais le fond du pot). Il est combattu avec des produits acaricides.


Vidéo: Fatsia japonica - Japanese Aralia (Août 2022).